Collectif culture du PCF

Collectif culture du PCF
Accueil
 
 

 
 

Danielle Bellini achève la rédaction d’une thèse en sociologie sur les objectifs des politiques culturelles et notamment celui que recouvre le concept de « démocratisation ».

Pour elle, on ne peut affirmer aujourd’hui qu’il y a échec de la démocratisation de la culture mais au contraire que les champs du possible sont immenses. Tout dépend de la posture professionnelle et notamment des relations et des interrelations tissées avec les publics.

S’appuyant notamment sur les travaux de Jacques Rancière et en particulier des idées qu’il développe dans « le maître ignorant », Danielle Bellini propose de partir d’un postulat d’une égale possibilité d’intelligence. Un principe d’égalité qui trouve ses sources chez les philosophes des Lumières et qui donne matière à contester les déterminismes sociaux, qui aide à penser le partage du sensible, qui invite à envisager le développement culturel non pas en terme de manques mais de chemins à parcourir.

Danielle Bellini fait également référence aux travaux de Bernard Stiegler et ce qu’il nomme la catastrophe du sensible et le poids des logiques de consommations, cette terrible loi de l’offre et de la demande qui nie toute possibilité partagée de co production d’identité, de sens, de valeurs, d’imaginaire.

Un travail universitaire, articulé avec des expériences de terrain et surtout une interrogation sur la responsabilité politique des acteurs culturels, une des première responsabilité étant d’envisager les conditions du possible.

 

Danielle Bellini

Doctorante en sociologie, spécialité politiques culturelles, direction Laurent Fleury - Université 7 Diderot

Directrice des affaires culturelles de Champigny sur marne

Chargée de cours en politiques culturelles à l’Université 7 Diderot

Présidente de la compagnie Les Souffleurs, commandos poétiques

 

08 déc.19:30

2 place du Colonel Fabien
Paris 75019
France
48° 52' 40.062" N, 2° 22' 14.1852" E
Javascript est nécessaire à la visualisation de cette carte.